Notions et conseils

Notions et conseils

Cette page est particulièrement destinée aux personnes désireuses de se lancer dans l'art du bonsaï. Nous donnerons les conseils de base utiles à chacun. Les plus chevronnés retrouveront

peut-être également quelques notions oubliées ou laissées de côté.

 

QUELQUES REGLES D’OR A APPRENDRE PAR CŒUR ! ! !

  • Ne pas ligaturer un bonsaï qui vient d’être rempoté
  • Ne pas rempoter un bonsaï qui vient d’être ligaturé
  • Ne pas rempoter, ni ligaturer, ni donner d’engrais à un bonsaï en mauvaise santé
  • Ne jamais donner d’engrais immédiatement après un rempotage (attendre au moins un mois)
  • Protéger du soleil et des intempéries un bonsaï fraîchement rempoté (3 semaines à un mois)
  • Ne pas rentrer un bonsaï d’extérieur plus de 4 à 5 jours
  • Tous les bonsaï d’intérieur devraient passer tout l’été dehors, à l’ombre

Sauf le sérissa, qui ne supporte absolument pas et dépérirait

Les feuilles de certains ficus brunissent et tombent.

  • Ne jamais couper de fil de cuivre avec la pince concave, ni les ciseaux à branches, les lames s’émoussent et blessent ensuite les arbres.
  • Ne jamais couper les aiguilles des conifères avec des ciseaux ni les ongles, elles brunissent peu après.
  • Ne pas oublier d’ôter les fils de cuivre avant qu’ils ne s’incrustent

Si cela arrivait malgré tout, mastiquer avec du mastic cicatrisant.

  • En cas de pluies diluviennes, incliner les pots, pour permettre au trop plein de s’évacuer (sauf pour les saules, ils aiment les bains de pieds.

Bien placer son bonsaï

Installer un bonsaï n’est pas si facile que l’on pense.  Que ce soit le rebord d’une fenêtre, un balcon, une terrasse ou un jardin, chacun choisit son emplacement en fonction de son habitation et de son mode de vie.

Il ne faut jamais poser un bonsaï à même le sol pour éviter que le pot ne soit envahi par des larves et autres insectes du sol, et aussi pour éviter que les animaux domestiques ne « fassent » dessus.  Il faut donc toujours surélever un bonsaï afin de l’avoir à hauteur d’œil.

Il faut prévoir un ombrage en été pour les arbres qui redoutent le plein soleil (érables, surtout les palmatum, camelias, zelkovas).

Il faut prévoir une protection hivernale contre le gel (s’il gèle au dessous de –5°c).  Il faut alors protéger le pot en l’enveloppant de journaux, chiffons secs, feuilles, tourbe, et en plaçant le pot dans une caisse de bois ou frigolite, soit l’enterrer carrément au jardin (le pot, pas le bonsaï !)  En cas de gel tenace, le bonsaï peut passer 15 jours à 1 mois dans une pièce froide (même peu lumineuse). Attention aux arbres dit d’orangerie, ils sont très sensibles au froid.

Il faut aussi savoir qu’un excès d’eau peut faire pourrir les racines (sauf le saule qui aime avoir les « pieds » dans l’eau) ; il faut en cas de pluies abondantes incliner le pot pour l’évacuation du trop plein.

Il faut tourner les bonsaï de temps en temps pour que toutes les faces soient exposées à la lumière, la silhouette est ainsi plus harmonieuse.

Eviter de les placer dans un endroit où ils peuvent recevoir des corps étrangers : sous les grands arbres, ils peuvent recevoir fruits, feuilles, brindilles ou parasites ; sous le rebord d’une fenêtre ou d’une terrasse, ils peuvent recevoir des détergents.

  • 4 votes. Moyenne 3 sur 5.